Colloque – Étudier la défense et la sécurité canadienne

Capture d’écran 2019-09-27 à 15.58.01

Étudier la défense et la sécurité canadienne – Colloque sur la diversité méthodologique pour étudier la Défense et la Sécurité au Canada

Vendredi 22 novembre 2019

Lieu : Université Laval

Ce colloque est organisé par le Centre sur la sécurité internationale (CSI), en partenariat avec le Réseau canadien sur la défense et la sécurité (RCDS) dont Anessa L. Kimball est la co-directrice.

Description en français (PDF)  | Invitation en anglais (PDF)

 

Contexte : Un sondage mené en 2014 auprès de 267 professeurs et chercheurs de politiques internationales (TRIP) au Canada nous apprend que 74 % d’entres eux utilisent une approche qualitative comme méthodologie de recherche primaire, suivi par 11 % qui utilisent l’analyse de politiques publiques et, finalement, un peu plus de 6 % qui préfèrent les méthodes quantitatives. Les méthodologies formelles et expérimentales restent rares comme méthode primaire (environ 1 % des chercheurs canadiens et 2,5 % des chercheurs américains), mais sont un peu plus présente comme méthode secondaire (15 % aux États-Unis comparé à 5 % au Canada). Dans les méthodes qualitatives, les chercheurs canadiens ont recours à plusieurs techniques, même si plus de la moitié affirment utiliser des études de cas unique et les deux-tiers d’entres eux ont aussi recours à des études de cas comparées. En extrapolant à partir de ces chiffres, on réalise que le nombre de chercheurs canadiens utilisant des méthodes non-qualitatives reste cinq fois moins élevé que chez leurs homologues américains. De plus, il y a moins d’une quarantaine de chercheurs canadiens qui utilisent des modèles formels ou expérimentaux pour étudier les relations internationales.

Première année : la diversité méthodologique pour étudier la D/S au Canada

Le milieu de la recherche au Canada fait face à un défi de taille pour produire des connaissances n’utilisant pas des méthodes qualitatives. Cette conférence cherche à s’attaquer de front à ce problème grâce à un programme dernier cri avec des chercheurs autant émergents que bien établis. À travers leur présentation, ils nous éclaireront sur la diversité des méthodes de recherche contemporaines. Le mandat du RCDS est d’assurer la diversité et l’inclusivité dans les opportunités de recherche (et leurs résultats) sur la défense et la sécurité canadienne. Ses membres ont à cœur de mener des études et des analyses factuelles des politiques publiques, en employant une diversité méthodologique et théorique.

 

PROGRAMME DU COLLOQUE
sur la diversité méthodologique pour étudier la Défense et la Sécurité au Canada

8h15 – Mot de bienvenue, Anessa Kimball, directrice, Centre sur la sécurité internationale, professeure agrégée, science politique, Université Laval et co-directrice du RCDS (volet sécurité)

8h30 – 10h      Panel 1 : Études critiques 

  • Présidence : Philippe Bourbeau, directeur de l’École supérieure d’études internationales, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la sécurité internationale et les migrations; professeur, science politique, Université Laval
  • Présentateur : Srdjan Vucetic, professeur, études politiques, Université d’Ottawa et co-directeur du RCDS (volet sécurité)
  • Chercheuse émergente : Meaghan Shoemaker, Ph.D. candidate, Queen’s University

10h – 10h30      Pause-santé

10h30 – 12h      Panel 2 : Analyse comparative entre les sexes plus (ASC+)

  • Présidence : Pauline Côté, professeure, science politique, Directrice des programmes du BIAPRI et BA en science politique, Université Laval
  • Présentatrice : Stéfanie von Hlatky, professeure et directrice, CIDP, Queen’s University et co-directrice du RCDS (volet personnel)
  • Chercheuse émergente: Bukola Solomon, Ph.D. candidate, Balsillie School of International Affairs, University of Waterloo

12h – 13h30      Dîner (boîte à lunch fournie)

13h30 – 15h      Panel 3 : Apprentissage automatique et les approches quantitives

  • Présidence : Yannick Dufresne, professeur, science politique et Chaire de leadership et enseignement en sciences sociales numériques, Université Laval
  • Présentateur : Jean-Christophe Boucher, professeur, University of Calgary et co-directeur du RCDS (volet opérations)
  • Chercheur émergent : Tyler Girard, Ph.D. candidate, political science, University of Western Ontario
  • Réflexions sur l’étude quantitative de la défense et sécurité au Canada : Anessa Kimball, directrice, Centre sur la sécurité internationale, ÉSEI, professeure, science politique, Université Laval et co-directrice du RCDS (volet sécurité)

15h – 15h30      Pause-santé

15h30 – 17h30   Speed dating méthodologique OU Session d’information du RCDS avec S. Saideman, Directeur, RCDS et professeur, NPSIA, Carleton University (ou un autre membre de l’équipe de QG)

17h30      Réception de clôture

 

INFORMATION : csi@eti.ulaval.ca |  INSCRIPTION : DefenseSecurite

Description en français (PDF)  | English description (PDF)

 

Capture d’écran 2019-09-27 à 15.58.01

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :